Visites, Voisinages et promenades dans le parc, sur la rue et à la Place Valois
rapports de l'événement
Une zone urbaine d'art communautaire
Hochelaga-Maisoneuve Montréal
6 au 19 juin 2005
Commissaire invité Guy Sioui Durand
Un rêve

Se visiter, se voisiner, se promener, marcher, déambuler sont tous des termes qui suggèrent des déplacements. Un état de proximité dans le temps et l’espace s’en dégage. Il convie à de possibles relations de bonne compagnie. Bref, un embryon de communauté s'y trouve.

Si l’on délimite le lieu, ici un carré de rues autour d’un grand parc, dès lors un coin du quartier, de la ville, détermine un contexte propice à l’art parmi le monde. Et si l’on introduit de surcroît l’idée de détournement des activités usuelles de la vie quotidienne, une conception généreuse de l’art vivant se profile.

Un site joyeux

La « Place Valois » coin Ontario et Valois dans Hochelaga-Maisonneuve, on s’en souvient, a été le site des deux premières éditions de l’Urbaine Urbanité. En transformation, elle n’est plus disponible. Toutefois « l’esprit des lieux » demeure. Il se déplace plus au sud de la rue Ontario, dans le parc Saint-Aloysius entouré du carré rues Valois, Adam et Nicolet dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve dans l’est de la ville de Montréal.

Deux semaines intenses

Du lundi 6 juin au dimanche 19 juin 2005, l’Urbaine Urbanité III va prendre les allures d'une zone urbaine d’art communautaire. Quand les artistes et les gens actifs dans des groupes communautaires vont arriver et se joindre à ceux du quartier, une intense zone de créations, de rencontres, d’échanges comme interventions communautaires va commencer. Une série de manifestations (arts visuels, art action, photographies, vidéos, cinéma en plein air, lectures publiques, rencontres communautaires et promenades culturelles) transformeront le parc, les balcons, les cours, les ruelles et les logis en « Maison de la culture vivante » sans les murs, dehors, avec, parmi et pour les résidants, leur visite et leur voisinage.